Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
 

L' Actualité

Vous pouvez voir les photos des célébrations et vénération

des reliques de Sainte Thérèse et des Saints Louis et Zélie Martin

en cliquant ici

puis sur l'un des onglets.

 

----------

 

Si vous voulez lire les résumés des homélies de la neuvaine,

cliquez sur ce lien

 

 ----------

 

“Appel aux consciences

 

Ce premier mois de l’année nouvelle est marqué par un évènement qui convoque les consciences : l’ouverture des États généraux de la bioéthique.  « Encore ! » direz-vous. Faut-il une nouvelle fois changer la loi déjà révisée en 2010 ? Le gouvernement a estimé que les évolutions des techniques biomédicales et les recherches scientifiques avaient contribué à changer les mentalités et posaient des questions éthiques nouvelles. Il souhaite que les citoyens donnent leur avis sur un large champ de sujets : l’expérimentation sur l’embryon humain, la fin de vie, la procréation médicalement assistée (PMA), la gestation pour autrui (GPA), la recherche sur le génome … Sur toutes ces questions, la conscience est interrogée, les enjeux sont immenses. Sur quelles valeurs humaines voulons-nous fonder le droit ? Ces fondements seraient-ils soumis aux changements des mentalités ? Jusqu’où nos parlementaires iront-ils ? Prenons trois exemples.

L’expérimentation sur des embryons humains : interdite en 1994, autorisée à titre dérogatoire en 2004, autorisée par principe mais sous condition en 2013. Jusqu’où les parlementaires iront-ils dans la libéralisation ?

La procréation médicalement assistée : le Comité consultatif national d’éthique a donné un avis favorable pour l’autoriser aux femmes seules et aux couples de femmes. Avis en contradiction avec celui donné en 2005. Jusqu’où iront-ils dans la libéralisation ?

La gestation pour autrui : la loi française l’interdit. Mais en 2017 quatre arrêts ont ouvert une brèche dans la digue bien fragile de cet interdit ; une gestation pour autrui à l’étranger peut désormais produire des effets en droit français. Jusqu’où iront-ils ?

Les enjeux des États généraux de la bioéthique qui s’ouvrent ce 18 janvier sont majeurs : quelle société voulons-nous ? Quelle conception de l’Homme sommes-nous en train de forger ? L’éthique est devenue un enjeu primordial. Je vous invite à entrer en dialogue avec tous ceux qui réfléchissent à ces questions et recherchent par-dessus tout le respect de la dignité de tout être humain. Pourquoi ne pas relire le livre paru en 2009, intitulé Bioéthique : propos pour un dialogue (Lethielleux DDB), par Mgr d’Ornellas et son groupe de travail. Je cite : « L’Église souhaite entrer en dialogue avec toute personne de bonne volonté… Elle s’engage avec confiance dans le dialogue en étant guidée par le seul souci de promouvoir la dignité humaine chez tous, indistinctement, et d’encourager tout ce qui peut, dans le respect de cette inviolable dignité, contribuer à apaiser, voire à supprimer la souffrance ».

Les débats commencent en régions le 31 janvier prochain. Un avis sera remis au président de la République en juillet. Le débat législatif pourra alors débuter. Un projet de loi devrait être proposé au vote au cours du premier semestre 2019. Il n’y a pas de temps à perdre.

Bonne, heureuse et sainte année, dans l’espérance et la confiance.

Mgr Christophe DUFOUR, Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles

 

 

----------

 

Voici une nouvelle année

 

"Voici une nouvelle année pour nous laisser guider par la main du Seigneur. Vivrons-nous jusqu'à la fin de cette année ? Nous ne le savons pas. Mais si nous buvons chaque jour aux sources du Rédempteur, chaque jour nous entraînera plus profondément dans la vie éternelle".

Qui parle ainsi ? Edith Stein. Elle deviendra Sainte Thérèse Bénédicte. Son propos est de... janvier 1941. On mesure rétrospectivement le terrible contexte historique dans lequel cette pensée est exprimée. Nous aurions tort de n'en faire que la lecture mémorielle émue, en nous inclinant certes respectueusement devant cette sainte, mais en édulcorant la vigueur de son propos, en formatant nos vœux de 2018 sur le papier glacé de la modernité. Nous aurions tort de ne pas y puiser toute profondeur.

Car, qui sait dire s'il vivra jusqu'à la fin de l'an nouveau ? Qui sait estimer ce que vaut la longévité d'une existence, si elle n'est habitée d'un amour intense ? Qui sait nommer l'éternité présente en chaque rencontre humaine ? Comme dit un académicien, "l'humanité, c'est à la fois Hitler et François d'Assise".

Pour entrer dans l'année nouvelle, Edith Stein, qui subissait Hitler, sut faire le choix du bien aimé. Elle invite à vivre du Rédempteur. Ne nous souhaitons pas des "vœux guimauve". En 2018, nous attendent, par exemple, la révision de la loi bioéthique, la confirmation diocésaine, le synode Jeunes. Et tant d'autres rendez-vous, petits et grands, dans lesquels le Seigneur désire se frayer un passage.

En 2018, que s'éveillent les vocations dont nous avons tant besoin pour le champ de la moisson.

Ayons l'audace des saints, afin que notre année soit sainte et fraternelle !

Mgr Bernard Podvin, Missionnaire de la Miséricorde

 

----------

 

Vœux 2018 de notre Archevêque

Chers auditeurs de RCF Nord de France, je voudrais vous apporter mes vœux les meilleurs pour votre vie personnelle, votre vie familiale, votre vie sociale et professionnelle.

Mes vœux chaleureux et remplis d'espérance pour notre pays, pour l'Europe qui a une route à tracer au milieu d'un monde à rendre plus pacifique.

Je fais des vœux pour que l'esprit de coopération et de réussite commune l'emporte sur les volontés de domination des seuls droits individuels !

Mardi dernier, le 2 janvier, une vingtaine d'évêques de France se sont retrouvés dans un pèlerinage à Notre Dame de Pontmain ; alors que la France subissait la guerre de 1870-71, la Vierge Marie avait promis à toute la population de ce village que l'espérance de la paix n'était pas morte. Ensemble, nous avons prié pour notre ministère d'évêques, pour la paix dans le monde, pour les migrants et réfugiés qui errent loin de chez eux, pour notre pays et ses responsables, pour la protection de la vie, et pour que les chrétiens soient des porteurs de joie et de lumière. Nous avons vécu ce temps de pèlerinage au nom de tous ceux qui ne pouvaient pas être avec nous et dans une fraternité toute simple entre nous. Je pense particulièrement à Mgr François Garnier, l'archevêque de Cambrai, mon frère et ami depuis bientôt 40 ans, dont la santé est très éprouvée en ce moment ; je pense à lui et m'associe à la peine et à la prière du diocèse de Cambrai pour son pasteur.

J'ajoute trois intentions et événements qui touchent le diocèse de Lille ; je les annonce ou les rappelle maintenant, parce qu'ils nécessitent qu'on s'y prépare.

D'abord, la prochaine exposition sur les Chrétiens d'Orient préparée par l'Institut du monde arabe, l'Œuvre d'Orient et la ville de Tourcoing. Elle se tiendra au MUba, le musée de Tourcoing, à partir du 22 février, et elle nous permettra de relier l'histoire de ces chrétiens orientaux, et nos contemporains de Syrie et d'Irak dont certains, qui ont fui leur pays, sont accueillis chez nous – comme d'autres migrants, Roms et sans domicile qui sont reçus dans des familles, des paroisses et soutenus par des associations : merci à tous ceux qui le font.

Ensuite, il s'agit du centenaire de la paix que nous vivrons à Lille et autour d'Arras, Lorette, et Vimy, du 19 au 22 avril prochain. Retenez ces dates, et cherchez l'information sur le site "Faites la paix". Nous voulons soutenir les efforts religieux, civils et internationaux qui font progresser dans le monde l'esprit de la paix.

Enfin, nous aurons cette grande Confirmation qui rassemblera tout notre diocèse à Lille Grand Palais, l'après-midi de Pentecôte, dimanche 20 mai. Plusieurs centaines de personnes jeunes et adultes, des candidats au sacrement de confirmation, ont commencé à se préparer ou vont s'y mettre. Nous nous donnons rendez-vous pour vivre ce grand moment où le souffle de l'Esprit Saint renouvellera l'Église diocésaine.

Bonne année !

Mgr Laurent Ulrich, Archevêque de Lille

 

----------

 

Pentecôte 2018 : « Ravive en toi le don de Dieu »

Notre Archevêque, Mgr ULRICH, présidera l’unique célébration de confirmation le jour de la Pentecôte 2018 à Lille, Grand Palais à 15h30. Pour le moment, 18 adultes en ont fait la demande ici à Vendeville.

Prochaines rencontres : le jeudi 8 février à 19h, salle paroissiale pour le premier groupe et le samedi 10 février à 9h30, salle paroissiale, pour le second groupe.

Si vous aimez chanter, venez participer aux répétitions qui auront lieu au Grand Séminaire de Lille, 74 rue Hippolyte Lefebvre les mardi 6 février, mardi 20 mars et mardi 3 avril à 20h00.

 

 

----------

 

 

NOUVEAU

 

Le nouveau livret du

PELERINAGE SAINTE RITA

est en vente, au magasin.

Il est entièrement réactualisé,

avec de nouvelles prières

et de nombreuses photos de l’église.

Il est vivement recommandé

pour suivre véritablement

la neuvaine.

 

 

 

site officiel du Sanctuaire

de Sainte Rita à Vendeville

NOUS JOINDRE

 

PELERINAGE

SAINTE RITA

DE VENDEVILLE

adresse: 38 rue de Seclin

59175 Vendeville

tél: 03 20 96 06 22

email: pelerinagesainterita

vendeville@orange.fr

 

LE MAGASIN

DU PELERINAGE

 

est ouvert du lundi au samedi

de 9h à 12h30 et

de 14h à 18h,

à partir du 2 Mai 2016,

tous les dimanches

de 9h à 12h30 et

de 14h à 17h30

tél: 03 20 97 91 52

email: magasin.sterita

@orange.fr

LE SANCTUAIRE

 

 est ouvert tous les jours

sans interruption

de 8h30 à 18h,

et le vendredi jusqu’à 20h

l’EUCHARISTIE

Toutes les messes

sont célébrées dans l’église

 

la semaine:

lundi, mardi, mercredi,

jeudi, vendredi, samedi à 11h

et en plus vendredi à 19h

 

le dimanche:

samedi (messe anticipée) à 18h

dimanche à 9h30 et à 11h

 

 

 

L'ADORATION

DU

SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

LES CONFESSIONS

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

Tous les vendredis 

de 14h30 à 18h40

(dans l'église)

 

ADORATION

DU SAINT SACREMENT

à 15h

CHAPELET

DE LA MISERICORDE

 

 

 

CHAPELET AVEC

LE GROUPE PADRE PIO

(dans l’église)

 

Le 3ème vendredi du mois

à 18h suivi de la messe à 19h

 

 

 

LE CHAPELET MEDITE

(dans l'église)

 

Tous les dimanches à 16h00.

 

 

 

LE ROSAIRE

(dans l'église)

 

Le premier lundi du mois

après la messe de 11h,

Si ce lundi est férié, la récitation du rosaire est reportée au deuxième lundi.

 

 

LA PRIERE DES MERES

(dans la salle paroissiale)

 

Tous les mardis à 9h30

(sauf vacances scolaires) 

LA BENEDICTION

DES OBJETS DE PIETE

(dans l'église)

est possible à

la fin de chaque messe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© pelerinagesainteritadevendeville2015