Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
 

Le Diaconat

Vendeville, le 6 mai 2018

Homélie de notre diacre Philibert MONNAERT,

à l’occasion de ses 25 ans d’ordination diaconale.

 

 

LE DIACONAT

Le diaconat est un ministère encore assez peu connu.

Tout d’abord un peu d’histoire.

Il est né au tout début des communautés chrétiennes comme en témoignent les actes des Apôtres au ch.5 vers.6 et son nom ne lui fut donné que bien plus tard par St Irénée. Ce ministère a connu son apogée entre le 3ème et 5ème siècle, pour disparaître progressivement car il fut détourné de sa mission initiale, ce qui entraina que les diacres et les prêtres entrèrent en conflit. Ainsi au 11ème siècle, il n’existait plus de diacres permanents, seuls les prêtres étaient encore ordonnés en tant que diacre mais en vue de la prêtrise qui, de manière générale, intervenait 1 an après, comme encore aujourd’hui. Petite précision au 3ème siècle il existait aussi des diaconesses qui étaient, soit des veuves, soit des vierges. Le diaconat permanant fut réinstauré en Décembre 1964 lors du concile Vatican II. Voilà pour l’histoire.

Comment définir le diacre ? Paul VI écrit :

« Le diacre est auprès de l’évêque pour se consacrer à tout le peuple de DIEU et prendre soin des malades et des plus pauvres ». Il n’est donc pas un « sous prêtre » ni un « super laïc ». Pour mieux comprendre regardons quelques différences entre les divers états de vie.

En ce qui concerne l’appel d’abord : le prêtre, comme le furent les apôtres, reçoit son appel de DIEU, c’est ce que nous retrouvons dans les 4 évangiles quand Jésus dit aux futurs apôtres « VENEZ ». Pour le diacre l’appel vient de l’Eglise comme il est écrit dans les actes des apôtres où les 12 disent : « Il ne convient pas que nous délaissions la parole de DIEU pour le service des tables, cherchez dans notre Eglise 7 hommes de bonne réputation, remplis d’esprit de sagesse et nous les chargerons de cette fonction ». C’est ainsi que j’ai été dénoncé par un prêtre qui m’a proposé à notre Eglise diocésaine et ce, sans que je le sache.

Sur le plan des sacrements maintenant : le diacre a de la chance par rapport au pape, aux évêques, aux prêtres et aux laïcs, puisque lui seul peut recevoir les 7 sacrements. Il reçoit le sacrement de l’ordre tout en ayant reçu, dans plus de 95% des cas, le sacrement de mariage. Parfois quelques veufs reçoivent aussi le sacrement de l’ordre. Le sacrement de mariage est prioritaire pour le diacre.

Ainsi dans ma lettre de mission l’évêque m’écrit tout au début : « Vous avez la joie d’avoir avec Martine 4 enfants et 9 petits enfants. Dans la gestion de votre temps, je vous redis que votre famille demeure votre première attention, votre premier lieu de vie ».

Enfin en ce qui concerne le ministère, laissons parler Monseigneur DUFOUR archevêque d’Aix et Arles, il dit : « Le ministre ordonné (évêque, prêtre ou diacre) est signe visible du visage invisible du CHRIST. L’évêque et le prêtre rendent visibles le CHRIST TETE DE L’EGLISE, celui qui préside l’Eglise à l’image de St Pierre. Le diacre rend visible le CHRIST SERVITEUR. Même si tout baptisé doit donner ce signe de CHRIST SERVITEUR, le diacre pour l’Eglise et pour le monde, en est le signe visible. Ainsi le diacre rappelle à tous les baptisés, aux prêtres et aux évêques compris, qu’ils sont, au sein de l’Eglise et aux yeux du monde, des serviteurs qui ne font que leur devoir.»

On pourrait développer beaucoup plus mais j’en aurai pour quelques heures.

Quand on me pose la question « A quoi ça sert un diacre », je réponds « Ça sert à servir » car il a été ordonné pour :

le service de la parole

le service de la liturgie

le service de la charité.

Le service de la parole vous pouvez le voir se concrétiser quand le diacre est à l’autel. En effet, c’est lui qui lit la page de l’évangile du jour après avoir reçu la bénédiction de celui qui préside la célébration et ce, afin qu’il soit en pleine communion avec celui qui est signe visible du CHRIST TETE DE L’EGLISE. Il peut être invité aussi à faire l’homélie. Je ne sais pas si c’est le cas de tous les diacres, mais en ce qui me concerne la formation que nous avons reçue, (environ 300h sur 6 années), est beaucoup trop faible pour que ce soit un exercice facile. En accord avec le recteur, je suis en charge d’une homélie par mois, ce qui me permet de méditer les textes pendant quinze jours à trois semaines en espérant que l’Esprit Saint m’éclaire et heureusement, jusqu’à maintenant, il a toujours répondu présent. Il est aussi ministre de la parole quand il célèbre des baptêmes, des mariages ou des funérailles.

En ce qui concerne le service de la liturgie, vous pouvez aussi le constater quand le diacre est à l’autel. Il est dans ces instants le signe de la présence du peuple de DIEU à cet autel. La personne qui symbolise votre présence ne plaît peut-être pas à tout le monde, mais ce n’est pas la personne qui compte c’est le signe qu’il représente, c’est vrai aussi pour le prêtre.

Dans ce service de la liturgie il me semble bon de donner quelques précisions concernant les gestes que le diacre effectue.

En tant que serviteur, aidé par les servants d’autel, il va dresser la table de l’eucharistie.

Puis, dans son rôle de ministre de la coupe il associe tout le peuple de DIEU quand il verse de l’eau dans le vin et en disant ces paroles : « comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l’alliance, puissions être unis à la divinité de celui qui a pris notre humanité ».

Ensuite il viendra recueillir vos offrandes pour les déposer au pied de l’autel, manifestant ainsi votre apport matériel au partage avec l’Eglise ou avec les frères.

Parce qu’il est ministre de la coupe, à la fin de la prière eucharistique, c’est lui qui élèvera la coupe accompagnant ainsi le président de l’assemblée.

Par le geste de paix, le diacre invite tout le peuple de DIEU à vivre concrètement la charité du CHRIST.

Après la communion, toujours dans sa mission de service, c’est le diacre qui fera la purification et rangera l’autel toujours aidé par les servants d’autel.

Parce qu’il est ministre du seuil c’est lui qui vous enverra dans le monde pour y vivre la paix, la miséricorde et la joie du CHRIST. C’est aussi dans ce ministère du seuil que le diacre vous accueillera dans l’église et vous saluera à la sortie. J’essaie à chaque fois que le temps le permet d’être sur le seuil de l’église mais par mauvais temps je me protège des rhumes en restant sous le porche, parce qu’il vaut mieux avoir un diacre en bonne santé qu’un diacre malade.

Une petite demande,  comme  je n’ai pas ce titre dans l’Eglise  ne  m’appelez plus  « père » ou « monsieur l’abbé » mais simplement Philibert.

Dans la mission que l’évêque confie au diacre, le service de la charité est un point très fort. Le diacre, en tant que ministre du seuil, se doit d’être implanté dans le monde afin de faire le lien, en signe visible, entre l’Eglise et le monde. S’il exerce une profession le diacre, comme tout chrétien, devra donner toute sa bonne volonté et tout son savoir à cette profession et il sera le signe visible entre cette profession et l’Eglise. Dans ma première mission, j’étais envoyé par l’évêque pour être présence d’Eglise dans le monde de l’économie, de la finance et de la politique, car, en tant que cadre dirigeant, j’étais partiellement en charge des relations entre la banque et les instances politiques.

Mais la mission du diacre ne limite pas à la vie professionnelle car il peut avoir aussi des engagements ailleurs. Ainsi depuis 25 ans je suis missionné pour le monde du handicap et de la réinsertion.

A chaque changement important dans la vie du diacre, sa mission est revue. Ainsi, avec ma retraite professionnelle, l’évêque m’a demandé d’aider le prêtre de Faches-Thumesnil dans la pastorale car il n’était disponible qu’à mi-temps, ce qui m’a amené, pendant 5 ans, à célébrer 50% des baptêmes et mariages.

Quand un nouveau curé a été nommé à Faches, il y était à 100%. On a donc revu à nouveau ma mission et l’évêque m’a envoyé à Vendeville pour, entre autres, y assurer la gestion du pèlerinage en étroite collaboration avec le recteur. Je peux affirmer, devant lui, que cette collaboration est très fraternelle et pleine de réussite grâce à l’unité que nous vivons.

Voilà plusieurs exemples du service de la charité et des diacres sont envoyés en mission dans des mondes très variés comme la santé, le monde carcéral, les migrants, les gens du voyage…

Dans le service, le diacre, comme tout baptisé, se doit de vivre ce service à la lumière de ce mot qui est dit 23 fois depuis le début de la 2ème lecture du jour. Ce mot c’est « AIMER » ou ses déclinaisons.

AIMER, c’est vivre pour que l’autre vive, pour qu’il puisse se chercher, se trouver, s’épanouir, en un mot pour qu’il grandisse.

Il y a 40 ans, lors d’une rencontre Monseigneur MARTY nous racontait la parabole suivante : « Au printemps, 2 enfants accompagnés de leur père, sont devant un champ et n’ont qu’une seule envie, c’est d’y entrer. Le 1er père, un citadin, dit à son fils – si tu entres dans ce champ fais attention à ne pas te salir tes souliers. Le 2ème père, un paysan, dit à son fils – si tu entres dans ce champ fais attention à ne pas écraser les petites pousses ». Si pour faire grandir l’autre il nous faut salir nos souliers, alors n’hésitons pas, salissons nos souliers, sauf dans le péché bien sûr.

AIMER, c’est de repartir sans cesse, parce que l’amour du CHRIST ne nous laisse jamais en repos et parce que JESUS nous a dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ».

Notre vie, on peut la donner en une seule fois comme l’a fait Maximilien KOLB ou à tout instant de notre quotidien en écoutant, en supportant, en partageant, en encourageant. 

Dans le service de la charité, le diacre aura beau distribuer toute sa fortune aux affamés, s’il lui manque l’amour cela ne sert à rien, comme l’écrit St Paul.

Dans le service de la parole, le diacre aura beau avoir toute l’intelligence des hommes et des anges, s’il lui manque l’amour il ne sera qu’une cymbale retentissante.

Dans le service de la liturgie, le diacre aura beau avoir toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, s’il lui manque l’amour il n’est rien.

Prions pour que chacun d’entre nous puisse vivre chaque instant de sa vie en appliquant cette dernière consigne de JESUS : « Aimez-vous les uns les autres et demeurez dans mon amour » Demeurer dans son amour c’est durer avec lui, c’est lui être fidèle et être fidèle à son Eglise.

AMEN

site officiel du Sanctuaire

de Sainte Rita à Vendeville

NOUS JOINDRE

 

PELERINAGE

SAINTE RITA

DE VENDEVILLE

adresse: 38 rue de Seclin

59175 Vendeville

tél: 03 20 96 06 22

email: pelerinagesainterita

vendeville@orange.fr

 

LE MAGASIN

DU PELERINAGE

 

est ouvert du lundi au samedi

de 9h à 12h30 et

de 14h à 18h,

à partir du 2 Mai 2016,

tous les dimanches

de 9h à 12h30 et

de 14h à 17h30

tél: 03 20 97 91 52

email:

magasin.steritavendeville

@orange.fr

LE SANCTUAIRE

 

 est ouvert tous les jours

sans interruption

de 8h30 à 18h,

et le vendredi jusqu’à 20h

l’EUCHARISTIE

Toutes les messes

sont célébrées dans l’église

 

la semaine:

lundi, mardi, mercredi,

jeudi, vendredi, samedi à 11h

et en plus vendredi à 19h

 

le dimanche:

samedi (messe anticipée) à 18h

dimanche à 9h30 et à 11h

 

 

 

L'ADORATION

DU

SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

LES CONFESSIONS

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

Tous les vendredis 

de 14h30 à 18h40

(dans l'église)

 

ADORATION

DU SAINT SACREMENT

à 15h

CHAPELET

DE LA MISERICORDE

 

 

 

CHAPELET AVEC

LE GROUPE PADRE PIO

(dans l’église)

 

Le 3ème vendredi du mois

à 18h suivi de la messe à 19h

 

 

 

LE CHAPELET MEDITE

(dans l'église)

 

Tous les dimanches à 16h00

 

 

 

LE ROSAIRE

(dans l'église)

 

Le premier lundi du mois

après la messe de 11h,

Si ce lundi est férié, la récitation du rosaire est reportée au deuxième lundi.

 

 

LA PRIERE DES MERES

(dans la salle paroissiale)

 

Tous les mardis à 9h30

(sauf vacances scolaires) 

LA BENEDICTION

DES OBJETS DE PIETE

(dans l'église)

est possible à

la fin de chaque messe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© pelerinagesainteritadevendeville2015