Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
 

Mardi 22 mai 2018 - 19h

Mardi 22 mai : clôture de la neuvaine

 

Mystère glorieux de notre union avec le ciel

 

Connaissons-nous la vie et l’histoire de Ste Rita ? Savons-nous comment elle priait, ce qu’elle demandait à Dieu et si elle fut exaucée ?

La grâce que reçut sainte Rita, dès sa petite enfance, c’est un grand amour pour Dieu le Père et un ardent désir d’être unie à Jésus.

Au moment de son adolescence, son désir le plus profond, sa prière était de consacrer toute sa vie à Jésus et de lui appartenir totalement. Mais voici que ses parents lui demandent d’épouser un homme qu’elle n’aurait pas choisi. Elle consent à ce mariage, pensant que c’est ce que Dieu voulait, mais voici que ce mari, chef de file de luttes sans merci entre deux clans rivaux de la ville de Cascia, se montre également très violent envers Rita. Mais Rita, au lieu de capituler, va au contraire, continuer à accorder toute sa confiance à son mari, au point qu’un jour il finit pas accepter ce qu’elle lui demande : ne plus porter d’armes. Le clan rival l’apprend, en profite pour se saisir de lui et l’assassiner. On prévient Rita ; elle accourt ; et son premier réflexe est de prendre la chemise toute ensanglantée de son mari afin de la cacher à ses deux fils, et ils ne soient pas tentés de se venger. Rita sent bien que, privés de leur père, ses deux grands fils sont de plus en plus attirés par la violence et le désir de venger leur père. Elle aurait pu être tentée d’en vouloir terriblement à Dieu. Mais au lieu de cela, dans un grand élan de confiance au Seigneur, elle lui demande conseil. Rita, appelle ses deux fils, ne leur fait aucune leçon et leur dit simplement cette phrase : Mes enfants, sachez que j’aimerais mieux vous voir morts à mes pieds que d’apprendre que vous avez commis un péché mortel. Un siècle auparavant, la mère de St Louis avait dit la même chose à son fils, au moment où elle le voyait très tenté par l’esprit mondain. Cette phrase va profondément marquer St Louis, et lorsqu’il part en croisade, non pas comme on l’a dit trop souvent dans un esprit de conquête, mais pour sécuriser un couloir pour les pèlerins de plus en plus nombreux qui désiraient se rendre à Jérusalem, il est profondément bouleversé par le fait que ce généreux projet s’est transformé en cauchemar, et lorsqu’il rapporte la couronne d’épines de Jésus pour laquelle il fera construire le beau sanctuaire de la sainte chapelle, il décide de rentrer en portant lui-même cette couronne d’épines sur la tête.

Les deux fils de Rita, quelques mois après la mort de leur père, sont rappelés à Dieu, et Rita cherche sans relâche à réconcilier les clans rivaux. Elle voit qu’elle n’y parviendra pas par des moyens humains. Rita, de plus en plus profondément unie à Jésus décide de frapper à la porte du couvent de Cascia. La supérieure de ce couvent, rempli de sœurs qui à l’époque n’avaient pas la vocation monastique mais parce que pour leurs familles c’était une bouche de moins à nourrir, refuse de lui ouvrir la porte, craignant que la présence de Rita dans son couvent parce qu’elle craint que cela provoque des conflits entre celles qui appartiennent au clan et à la famille de Rita et celles du clan opposé. Un signe du ciel va rendre possible son entrée dans le couvent, mais la supérieure va chercher à la décourager pour la faire partir. Elle lui fait faire toutes les petites corvées imposées aux jeunes novices, et même davantage ; un jour elle lui demande, pour éprouver son obéissance, d’aller arroser, matin et soir, un batôn planté dans le jardin. Rita s’exécute. Les moqueries de toutes les sœurs du couvent n’ont aucun effet sur elle. Rita est complètement détachée de ce monde ; elle vit de plus en plus en profonde union avec le Christ, lui offrant toutes ses humiliations pour la réconciliation de sa famille. Un jour, pendant un office de la passion, elle ressent un puissant désir de s’unir davantage au Christ ; elle lui demande la grâce de participer à sa passion. Et c’est alors que l’une des épines de la couronne du Christ qu’elle est en train de contempler vient se planter dans son front ; ce stigmate est très douloureux, de plus la plaie est purulente et dégage une odeur fétide.  Rita offre tout, non seulement pour la réconciliation des familles, mais aussi de l’Eglise dont elle voit maintenant, de l’intérieur, les graves dérives. N’oublions pas qu’à l’époque de Rita, l’Eglise était divisée entre deux papes, celui d’Avignon et celui de Rome. Rita éprouve de plus en plus le désir de prier pour la conversion des pécheurs. Elle apprend qu’un pèlerinage est organisé à cette intention à Rome. Elle demande à sa supérieure de pouvoir s’y rendre. Celle-ci lui déclare : « Mais avec votre plaie au front, vous allez faire fuir tout le monde ! » Alors Rita adresse une demande à Dieu : que durant tout le pèlerinage, la plaie devienne invisible, sans que cesse la douleur.  Elle obtient cette grâce, et au retour du pèlerinage, la plaie s’ouvre à nouveau et son odeur l’oblige à vivre dans une cellule, à l’écart de tous. Un jour cependant, tout à la fin de sa vie, une de ses petites cousines vient frapper à la porte du couvent. Elle est tellement désespérée que la supérieure l’autorise à rencontrer Rita. Celle-ci l’accueille et la laisse déposer son fardeau : rien ne va plus dans sa vie ; son ménage est brisé, sa famille en prend à toutes sortes de malheurs… Rita lui sourit et lui demande : « va dans le jardin de notre maison de famille ; au milieu d’un buisson d’épines, tu découvriras une rose et tu reviendras me l’offrir. Sans trop y croire, la jeune dame fait ce que Rita lui a demandé ; elle découvre cette fleur perdue au milieu des épines et vient l’offrir à Rita avec un beau sourire : la confiance et l’espérance viennent de refleurir dans son cœur. Mes chers amis, ces roses que vous êtes venus faire bénir ce matin, ce sont celles dont le parfum, grâce à l’intercession puissante de Rita, vont faire renaître la confiance et l’espérance dans le cœur de ceux à qui elles sont destinées.

Père André MERVILLE

 

 

----------

 

 

 

et celles de la messe de 19h.

site officiel du Sanctuaire

de Sainte Rita à Vendeville

NOUS JOINDRE

 

PELERINAGE

SAINTE RITA

DE VENDEVILLE

adresse: 38 rue de Seclin

59175 Vendeville

tél: 03 20 96 06 22

email: pelerinagesainterita

vendeville@orange.fr

 

LE MAGASIN

DU PELERINAGE

 

est ouvert du lundi au samedi

de 9h à 12h30 et

de 14h à 18h,

à partir du 2 Mai 2016,

tous les dimanches

de 9h à 12h30 et

de 14h à 17h30

tél: 03 20 97 91 52

email: magasin.sterita

@orange.fr

LE SANCTUAIRE

 

 est ouvert tous les jours

sans interruption

de 8h30 à 18h,

et le vendredi jusqu’à 20h

l’EUCHARISTIE

Toutes les messes

sont célébrées dans l’église

 

la semaine:

lundi, mardi, mercredi,

jeudi, vendredi, samedi à 11h

et en plus vendredi à 19h

 

le dimanche:

samedi (messe anticipée) à 18h

dimanche à 9h30 et à 11h

 

 

 

L'ADORATION

DU

SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

LES CONFESSIONS

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

Tous les vendredis 

de 14h30 à 18h40

(dans l'église)

 

ADORATION

DU SAINT SACREMENT

à 15h

CHAPELET

DE LA MISERICORDE

 

 

 

CHAPELET AVEC

LE GROUPE PADRE PIO

(dans l’église)

 

Le 3ème vendredi du mois

à 18h suivi de la messe à 19h

 

 

 

LE CHAPELET MEDITE

(dans l'église)

 

Tous les dimanches à 16h00.

 

 

 

LE ROSAIRE

(dans l'église)

 

Le premier lundi du mois

après la messe de 11h,

Si ce lundi est férié, la récitation du rosaire est reportée au deuxième lundi.

 

 

LA PRIERE DES MERES

(dans la salle paroissiale)

 

Tous les mardis à 9h30

(sauf vacances scolaires) 

LA BENEDICTION

DES OBJETS DE PIETE

(dans l'église)

est possible à

la fin de chaque messe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© pelerinagesainteritadevendeville2015