Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
 

La Neuvaine 2016

LA NEUVAINE ANNUELLE

 

Cette année, la prédication sera assurée par le Père André MERVILLE qui a été professeur et père spirituel au grand séminaire, curé doyen, pendant de nombreuses années à Douai, depuis quelques mois, il est prédicateur diocésain pour le diocèse de Cambrai et responsable de la maison de Raismes.

« Chers amis de Sainte Rita, votre Recteur me fait l’honneur de m’accorder sa confiance en me demandant devenir prêcher la neuvaine qui s’ouvrira avec la belle fête de Pentecôte. Cette année, l’Esprit Saint va répandre sur nous une pluie de grâces, car vous le savez, c’est ce même Saint Esprit qui, par une inspiration qu’il a communiquée au Pape François, a décrété une Année Jubilaire ! Nous pouvons déjà rendre grâces pour votre Recteur, appelé par notre pape, pour cette année sainte, à la charge de Missionnaire de la Miséricorde. C’est avec joie que je viendrai l’assister dans cette magnifique mission. Me permettez-vous de solliciter votre prière et celle de vos enfants ? Que le Seigneur ouvre nos coeurs à son action bienfaisante et qu’il nous prépare à accueillir toute la miséricorde dont il veut nous combler !

Avec vous, je fais monter vers le Seigneur cette demande par l’intermédiaire de Sainte Rita : les épreuves qu’elle a connues ne l’ont pas empêché, bien au contraire, d’accomplir parfaitement ce que le Seigneur attendait d’elle ! Dans la joie de vivre ce grand moment avec vous, soyez bénis ! »

Père André Merville

 

__________

 

 

NEUVAINE 2016

Voici un résumé des photos prises lors de la Neuvaine 2016. Vous pouvez les voir en cliquant sur ce lien, puis sur "Diaporama" et sur "A partir du début"
Neuvaine 2016.ppt
Présentation Microsoft Power Point [11.1 MB]

 

 

Résumés des homélies de Mgr PODVIN

 

 

Premier jour : samedi 14 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, DECOUVRONS LE DIEU MISERICORDE

ET SA TENDRESSE REVELEE PAR JESUS

 

Grande grâce de célébrer l'ouverture de la Neuvaine en la Saint Mathias! Ce dernier fut en effet choisi pour compléter le collège des Apôtres. Rappelons que Judas avait trahi notre Seigneur. Cette fête nous rend humbles et nous stimule. Il nous arrive en effet trop souvent de trahir l'évangile dans nos paroles et nos actes. La neuvaine peut raviver en nous le désir de devenir des Mathias pour le monde d'aujourd'hui. Ils manquent fortement à notre Eglise pour accomplir sa mission. Avec Ste Rita, implorons le Seigneur afin que la Miséricorde nous ouvre les yeux sur le Judas qui sommeille en nous, et qu'elle suscite en nos cœurs la disponibilité de Mathias. Belle et sainte Neuvaine !

 

Mgr Bernard Podvin.

Missionnaire de la Miséricorde

 

 

Second jour : dimanche 15 mai 2016                 

 

LE FEU DE LA MISERICORDE

 

C'est la Pentecôte ! Le don de l'Esprit nous est fait. Jésus nous promet que cet Esprit "nous enseignera tout". Saint Paul précise que l'Esprit fait de nous les enfants de Dieu. Rien de moins ! Croyons nous à cette force invincible que le Seigneur nous prodigue quand nous mettons notre confiance en Lui ?. La Neuvaine nous réjouit. Elle s'inscrit dans cet immense mouvement d'amour que l'Esprit veut impulser en nous.

Dans la discrétion du silence de chaque pèlerin, comme dans les grandes liturgies de la Fête de Ste Rita, l'Esprit est présent. Il nous fait don de sa lumière et de sa paix. Prions les uns pour les autres afin que la Miséricorde façonne nos cœurs. Alors nous réaliserons concrètement ce que l'Esprit veut faire naître en nous. Belle Neuvaine dans le jaillissement de la source de Dieu en nos existences !

 

Mgr Bernard Podvin.

Missionnaire de la Miséricorde

 

 

Résumés des homélies du Père Merville

 

 

3ème jour : lundi 16 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, CROYONS EN LA BONTE DU PERE

 

Jésus redescend de la montagne de la transfiguration, les yeux tout remplis de lumière. Il s’est entretenu avec son Papa du ciel. 

Les foules sont toutes bouleversées par le rayonnement du  visage de Jésus. Puis, nous le voyons, dans l’évangile de ce jour, consacrer tout son temps à réconforter un père désespéré par la situation catastrophique de son fils. L’homme espérait que Jésus guérisse son fils, mais l’urgence, pour Jésus, c’est de sortir le papa de son désespoir. Ce papa ouvre son coeur à Jésus: il lui dit qu’il ne sait même plus prier…

C’est vrai: quand on a trop mal, il nous arrive de ne plus savoir prier parce qu’on ne sait plus faire confiance à Dieu; Jésus va alors simplement nous demander de lever les yeux vers le ciel. C’est ce qu’ont fait Ste Bernadette et Ste Thérèse: au plus profond de leur détresse, elles ont levé les yeux vers le ciel et elles ont contemplé le beau sourire de Marie, et ce sourire les a consolées et guéries. 

A  nous aussi, Jésus demande de lever les yeux vers le beau sourire de Marie; et dans son sourire, nous verrons que c’est le sourire qu’elle a imprimé sur le visage de Jésus et qu’elle veut imprimer dans notre coeur. Alors, la lumière va pouvoir entrer dans notre coeur, et serons tellement comblés que nous aurons envie de partager ce sourire à tous ceux que nous rencontrerons. Le sourire a un pouvoir merveilleux: il ouvre le ciel et nous fait découvrir que notre papa du ciel ne cesse de nous bénir!

 

 

4ème jour : mardi 17 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, ACCUEILLONS LA MISERICORDE DU PERE

 

Jésus a été envoyé pour retisser les liens de la famille : il commence cette Œuvre en proclamant que le premier et vrai Père, c’est notre papa du ciel, infiniment compatissant, bon, patient et miséricordieux envers tous ! Cette initiative divine n’est pas accueillie ; elle va même provoquer le rejet, l’exclusion et la trahison de Jésus… Il va ainsi expérimenter dans son cœur et dans sa chair, ce long calvaire vécu par tant d’enfants, de conjoints ou de parents malades et âgés.

Jésus a consenti à connaître ce délaissement, afin que pouvoir rejoindre, dans sa résurrection, tous ceux qui vivent cette souffrance. Le pape  St Jean-Paul II l’avait magnifiquement exprimé dans sa toute première encyclique : si Jésus, notre Seigneur, a consenti à vivre l’exclusion et la condamnation, c’est afin que rejoindre tout être humain dans la solitude de son abandon, et pour qu’il s’entende dire, au plus profond de sa détresse : « Décharge ton fardeau dans le cœur de ton Père du ciel : il prendra soin de toi ! ».

Jésus a été envoyé pour retisser les liens de la famille : il commence cette Œuvre en proclamant que le premier et vrai Père, c’est notre papa du ciel, infiniment compatissant, bon, patient et miséricordieux envers tous ! Cette initiative divine n’est pas accueillie ; elle va même provoquer le rejet, l’exclusion et la trahison de Jésus… Il va ainsi expérimenter dans son cœur et dans sa chair, ce long calvaire vécu par tant d’enfants, de conjoints ou de parents malades et âgés.

Jésus a consenti à connaître ce délaissement, afin que pouvoir rejoindre, dans sa résurrection, tous ceux qui vivent cette souffrance. Le pape  St Jean-Paul II l’avait magnifiquement exprimé dans sa toute première encyclique : si Jésus, notre Seigneur, a consenti à vivre l’exclusion et la condamnation, c’est afin que rejoindre tout être humain dans la solitude de son abandon, et pour qu’il s’entende dire, au plus profond de sa détresse :

« Décharge ton fardeau dans le cœur de ton Père du ciel : il prendra soin de toi ! ».

 

 

5ème jour : mercredi 18 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, CELEBRONS LE PARDON DU PERE

 

Quelles sont les 7 raisons pour lesquelles le Seigneur a voulu que le pardon soit célébré par le prêtre ?

  1. Si le pardon est offert à tous généreusement, Jésus veut l’offrir de manière personnelle à chacun, il le confie d’abord à son serviteur avec larecommandation suivante : « fais-leur savoir à chaque fois que ce pardon que je leur offre n’a d’autre prix que tout mon sang versé ! ».

  2. Ce pardon, pour être accueilli, suppose que l’on ait prix conscience que c’est Dieu que nos péchés ont principalement offensé.

  3. Ce pardon, il n’est pas convenable de s’en saisir ; il demande à être reçu par quelqu’un qui le donne de la part de celui qui l’offre.

  4. Ce pardon est trop précieux pour être donné sans être célébré par celui qui a reçu comme principale mission de faire mémoire du sacrifice de Jésus et de son acceptation par le Père pour nous remettre dans son alliance.

  5. Ce pardon a profondément abîmé notre nature : il convient que celui qui invoque l’Esprit Saint pour notre guérison soit celui qui l’a invoqué durant la célébration eucharistique

  6. Accueillir le pardon ne se réalise pleinement que lorsqu’il provoque un retournement complet de celui qui avait tourné le dos à Dieu. Il suppose donc le ferme engagement à suivre un nouveau chemin. Il convient que ce soit le pasteur de la communauté qui soit le principal témoin de ce ferme engagement. Il a le pouvoir de donner une petite feuille de route, ou une prescription pour la route, ce que l’on a appelé la pénitence, parce qu’il n’est jamais facile de reprendre de bonnes habitudes.

  7. L’accueil du pardon ne sera plénier que lorsqu’il aura permis à celui qui avait blessé par son péché la communauté ecclésiale de se réconcilier avec elle. C’est encore le prêtre qui a reçu du Christ et de l’Eglise la charge d’exercer ce ministère sacerdotal.

 

 

6ème jour : jeudi 19 mai

 

AVEC SAINTE RITA, FAISONS CONFIANCE AU PERE

 

Jésus n’a cessé de nous dire :

« Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ? Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin… Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine.»

(Mt 6).

Comment faire grandir cette confiance ?

  1. Contempler cette confiance de Jésus envers son Père

  2. Contempler la confiance de la sainte famille de Nazareth qui s’est toujours abandonnée à la divine Providence

  3. Contempler la confiance que Jésus accorde à ses disciples, et celle qu’il fait renaître dans le cœur des personnes découragéesqu’il rencontre

  4. Prononcer cette prière dans tous les moments difficiles que nous avons à traverser : « Jésus, j’ai confiance en toi ! »

  5. Accorder notre confiance aux personnes que l’Esprit Saint met sur notre route, surtout aux jeunes : la confiance et l’espérance opèrent chaque jour de nombreux miracles !

     

 

7ème jour : vendredi 20 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, VIVONS DE L’AMOUR DU PERE

 

Qu’est-ce qui fait le prix d’un amour ? Est-ce un bijou de grande valeur offert par un propriétaire richissime à sa belle d’un jour ? Est-ce une bague de fiançailles offerte à une bien-aimée et qui a coûté une année de sacrifices à son fiancé ?

Ste Rita avait payé cher le prix de la fidélité de son amour offert chaque jour à un mari qui ne cessait de lui faire des remarques désobligeantes et qui quelquefois l’insultait. Mais notre sainte a découvert un jour amour infiniment plus grand en lisant la passion du Christ  et en découvrant toutes les humiliations, toutes les calomnies, toutes les insultes, les crachats, les coups et la couronne d’épines qu’il a supporté pour nous témoigner de son attachement indéfectible à notre humanité.

Le prix véritable de l’amour nous est révélé chaque fois que nous participons à la célébration de l’Eucharistie et que nous entendons Jésus nous dire, par la bouche du prêtre : « Ceci est mon corps livré pour toi à la mort ; ceci est mon sang versé pour que tu sois pour toujours non seulement réconcilié avec le Père du ciel mais admis à participer avec moi à la joie du ciel ! »

 

 

8ème jour : samedi 21 mai 2016

 

AVEC SAINTE RITA, NOUS NOUS OFFRONS AU PERE

 

Qu’est-ce qui fait toute la beauté d’amour ?

 

Entre un gros bouquet qu’une mamie reçoit de son fils par Interflora, le jour de la fête des mères et le petit bouquet de boutons d’or que sa petite fille est allée cueillir pour elle dans le jardin, pas d’hésitation possible : c’est tout son cœur que la petite fille a mis dans son petit bouquet ! La beauté d’un amour se découvre dans un don fait avec le cœur !  Lorsque qu’il nous arrive d’aller rendre visite à une personne malade à l’hôpital sans avoir eu le temps d’acheter un bouquet, il n’est pas rare d’entendre la personne nous dire : « Mais, c’est toi le cadeau ! »  L’amour attend toujours que l’on s’offre soi-même, librement, joyeusement, gratuitement. Et puisque Dieu est l’amour en personne, on ne peut pas imaginer qu’il entre en relation avec nous autrement que par un infini respect : il ne peut s’introduire dans l’intimité de notre cœur  par effraction et sans notre profond consentement. Dieu a longtemps attendu la personne disposée à lui ouvrir librement, joyeusement et généreusement la porte de son cœur. Dieu. Marie de Nazareth fut la toute première à s’offrir tout entière à Dieu, et parce qu’elle ne s’est pas appartenue, Dieu lui a appartenu. A sa suite, sainte Rita ouvre son cœur à Dieu et lui consacre toute sa vie. Elle nous encourage à laisser entrer l’amour de Dieu dans notre cœur !

 

 

9ème jour : dimanche 22 mai 2016, Fête de la Sainte Trinité

                                            et de Sainte Rita

 

AVEC SAINTE RITA, PENSONS A REMERCIER LE PERE

 

La fête de la Trinité est celle de l’amour de Dieu : une communion en trois personnes. Le Père c’est tout l’amour donné ; le Fils, c’est tout l’amour reçu ; l’Esprit, c’est tout l’amour partagé, le baiser d’amour qui unit le père et le fils et la source de ce débordement d’amour qu’est la création. Comment croire que notre monde est le fruit d’un amour ? Notre monde ne ressemble-t-il pas à un buisson d’épines desséchées qui ne cesse de blesser notre cœur ? Ste Rita a beaucoup souffert de ces épines  qu’étaient les incessants et graves conflits au sein de sa famille. A la fin de sa vie, une cousine vient la voir et lui partage sa souffrance de voir tant de mal dans sa famille. Ste Rita l’envoie dans leur jardin de famille. Nous sommes en plein hiver ; sur la branche d’un rosier réduit à l’état de buisson d’épines, la dame découvre une magnifique rose qu’elle rapporte à Ste Rita. Celle-ci peut alors lui confier son secret : sur l’arbre de la croix, les épines n’ont pas empêché la sève de monter dans les branches ; cette sève c’est tout l’amour que Jésus est venu apporter au monde. Un jour, éclot une première rose qui répand le parfum de l’amour : ce parfum est fait pour enchanter le ciel et pour ranimer l’espérance au cœur des plus désespérés sur notre terre.

 

__________

 

Retour sur la Neuvaine à Sainte Rita

 

Cette année, du 14 au 22 Mai, la Neuvaine à Sainte Rita fut prêchée par l’Abbé André MERVILLE, prêtre du Diocèse de Cambrai, sur le thème :Avec Sainte Rita, découvrons le Dieu Miséricorde et Sa tendresse révélée par Jésus.

Par ses prédications, le Père Merville n’a cessé de montrer la tendresse du Père de Miséricorde dans la vie de Sainte Rita. Malgré les épreuves et difficultés traversées (perte de son mari, de ses enfants), elle plaça toute sa confiance en Jésus et lui voua le reste de sa vie en tant que religieuse. Ce n’est qu’une fois disposée à l’action de l’Esprit-Saint qu’elle put ouvrir son cœur à l’Amour du Père. Et aujourd’hui, elle nous invite à faire de même. La fête de la Sainte Trinité, qui clôturait la Neuvaine, nous en est un rappel constant : « La fête de la Trinité est celle de l’amour de Dieu : une communion en trois personnes. Le Père c’est tout l’amour donné ; le Fils, c’est tout l’amour reçu ; l’Esprit, c’est tout l’amour partagé ». Dieu est Amour, à nous de voir si nous sommes prêts à nous ouvrir entièrement à Lui et à vivre de Son Amour, révélé au plus haut point en Jésus, et qui se donne à nous de la plus belle des façons lorsque nous Le recevons dans le Sacrement de l’Eucharistie ou lorsque nous recevons Son pardon dans le Sacrement de Réconciliation

site officiel du Sanctuaire

de Sainte Rita à Vendeville

NOUS JOINDRE

 

PELERINAGE

SAINTE RITA

DE VENDEVILLE

adresse: 38 rue de Seclin

59175 Vendeville

tél: 03 20 96 06 22

email: pelerinagesainterita

vendeville@orange.fr

 

LE MAGASIN

DU PELERINAGE

 

est ouvert du lundi au samedi

de 9h à 12h30 et

de 14h à 18h,

à partir du 2 Mai 2016,

tous les dimanches

de 9h à 12h30 et

de 14h à 17h30

tél: 03 20 97 91 52

email: magasin.sterita

@orange.fr

LE SANCTUAIRE

 

 est ouvert tous les jours

sans interruption

de 8h30 à 18h,

et le vendredi jusqu’à 20h

L’EUCHARISTIE

Toutes les messes

sont célébrées dans l’église

 

la semaine:

lundi, mardi, mercredi,

jeudi, vendredi, samedi à 11h

et en plus vendredi à 19h

 

le dimanche:

samedi (messe anticipée) à 18h

dimanche à 9h30 et à 11h

 

 

 

L'ADORATION

DU

SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

LES CONFESSIONS

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

CHAPELET

DE LA MISERICORDE

ET

ADORATION

DU SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Les 1er et 3ème vendredis 

du mois

de 15h00 à 18h45

 

 

 

CHAPELET AVEC

LE GROUPE PADRE PIO

(dans l’église)

 

Le 3ème vendredi du mois

à 18h suivi de la messe à 19h

 

 

 

LE CHAPELET MEDITE

(dans l'église)

Tous les dimanches à 16h00.

 

LA PRIERE DES MERES

(dans la salle paroissiale)

 

Tous les mardis à 9h30

(sauf vacances scolaires) 

LA BENEDICTION

DES OBJETS DE PIETE

(dans l'église)

est possible à

la fin de chaque messe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© pelerinagesainteritadevendeville2015