Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
Venez célébrez L'ADORATION DU SAINT-SACREMENT du lundi au jeudi de 17h à 18h, le vendredi de 17h à 18h45 et le samedi de 16h45 à 17h40 ...
 

Vendredi Saint

 

 

Homélie du jour de vendredi Saint, la Passion du Seigneur,

 

Ce soir, nous sommes venus pour contempler la Croix du Christ.

Chacun de nous sait combien cela est difficile. Il est difficile de regarder en face la souffrance. La souffrance nous est déjà insupportable. Mais la souffrance de Jésus est particulièrement détestable. Tous, et de bien des manières, nous aimons Jésus. Et le regarder dans cet état-là, pendu au bois de la Croix sans pouvoir rien faire : voir les disciples et même Pilate, tous impuissants à éviter le drame, nous attriste profondément.

Cette souffrance du Christ, c’est la souffrance du juste et de l’Innocent. Elle n’a pas de sens et elle ne va nulle part. Elle ne nous fait aucun bien. Et pourtant ce soir, nous sommes là au pied de cette Croix du Christ. Et toute l’Eglise en est au même point que nous. Partout dans le monde, les chrétiens sont dans le même sentiment de tristesse, de révolte ou d’interrogation.  

En contemplant cette Croix, ce sont peut-être aussi nos propres souffrances qui remontent à la surface.

Nous nous rappelons nos échecs, les épreuves récentes de nos vies : la maladie, un deuil récent, la séparation d’un conjoint, les divisions au sein de nos familles, l’éloignement d’un enfant, la trahison d’un ami, la perte d’un emploi, nos échecs ou nos regrets ou des difficultés financières…  Certains d’entre nous ont beaucoup souffert durant les derniers mois. Et d’autres autour de nous ont vécu des blessures qui peinent encore à se refermer ou même qui ne se refermeront jamais complètement surtout si elles sont invisibles. Ce soir, sur Cette croix, il y a donc aussi toutes nos souffrances, tout le poids de nos vies et le sel de nos larmes. Ne nous cachons pas nos souffrances… et laissons-les prendre leur place dans cette liturgie de la Croix.  

En contemplant cette Croix, nous voyons aussi toute l’injustice de ce monde où tant d’hommes et de femmes et des millions d’enfants vivent abandonnés à leur sort de misère. Nous pensons à tous ces « petits » qui se retrouvent exploités et méprisées, opprimés, vivant leurs vies d’hommes et de femmes au rythme des bombes, de la violence ou de la peur. A ceux qui n’ont ni toit ni lieu où se réfugier et qui se couchent le soir sans aucune garantie du lendemain, victimes de l’avidité et de l’égoïsme de l’homme.  

Peut-être qu’au pied de cette Croix, nous prendrons la décision d’alléger la souffrance des autres parce que nous le pouvons et d’augmenter la justice là où nous sommes. Il y a sûrement tout près de nous des personnes à consoler et encore assez de forces à rassembler pour lutter afin que chacun reçoive ce qui lui est dû sur notre terre et que notre monde retrouve enfin le chemin de la paix et de la fraternité.

Ce soir, la souffrance du Christ nous attriste mais elle ne nous endort pas.

Elle nous plonge au cœur de ce qui fait à la fois la Croix de Jésus et les malheurs de notre humanité, la Croix du Christ et les épreuves de l’Homme indissociablement. Cette Croix du Christ est aussi la croix de nos vies… Dans le crucifié, nous trouvons le compagnon de nos routes. Le Christ a aimé le monde, et il l’a aimé passionnément… et c’est bien cela que nous allons retenir ce soir. Sur cette Croix, Jésus nous a tout donné, jusqu’à sa propre vie. Il va jusqu’au bout de son amour.

La Croix est un bois mort planté sur notre terre afin de reverdir et devenir notre un arbre de vie : « par ses blessures, nous sommes guéris » (Is 53, 5). Trahi, Jésus nous redonne malgré tout confiance en l’Homme. Arrêté, il ouvre les portes de nos prisons. Gardant le silence lors de son procès, il redonne la parole au « sans voix » accablés par les injustices de ce monde. Interrogé par Pilate, le Seigneur nous livre le secret de sa mission : Il est l’envoyé par le Père mais sa royauté n’est pas de ce monde (Jn 18, 36). Il règne déjà au ciel et pour l’éternité. Cette puissance de son amour est porteuse de vie.

Même les juifs reconnaitront malgré eux la gloire du Christ. Voulant condamner Jésus, la foule se met à réclamer la libération d’un meurtrier arrêté quelques jours auparavant. Celui-ci s’appelait Barabbas. Mais se doutaient-ils qu’en criant de libérer Barabbas, dont le nom signifie littéralement ‘le Fils du Père’, ils sont en fait en train de réclamer la libération du Fils de Dieu ? Au cours de la Passion ou durant son procès perdu d’avance, même les ennemis de Jésus manifestent la gloire de Dieu. Or, la gloire de Dieu est que nous ayons ce soir suffisamment d’espérance pour croire que la vie va bientôt jaillir de cette Croix. Et que ce don de Jésus de sa vie nous vaut le salut de Dieu.

La Croix est le signe de notre salut.

Non par les souffrances de Jésus car il y a déjà eu bien assez de souffrance comme cela dans le monde… mais parce que la Croix nous rejoint dans toutes les croix que nous portons : celle de nos peines et de notre péché. Pour le Christ et pour chacun d’entre nous marchant à sa suite, ce chemin de Croix n’est pas un chemin de mort mais un chemin vers la vie. « Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir en temps voulu, la grâce de son secours ». (He 4, 16).

La Croix, c’est un chemin où Dieu se fait homme pour que l’homme ne décide plus se faire Dieu, se mentir à lui-même en usant de sa puissance ou de son influence pour dominer les autres et répandre le mal au tour de lui.

La Croix nous est nécessaire. Laissons-nous sauver par le Christ ! Comment douter qu’il nous donnera la vie puisqu’il nous a déjà donné sa mort. Comme le dit si bien Saint Augustin dans son Sermon sur la Passion du Seigneur :

« […] nous n’avions pas en nous de quoi vivre, et il n’avait pas en lui de quoi mourir. Il a donc établi un merveilleux échange […] ce qui vient de nous, c’est par cela qu’il est mort, ce qui vient de lui c’est par cela que nous vivrons ».

Nos larmes ont le sens de la reconnaissance. Et déjà le gout d’une renaissance. « Tout est accompli » (Jn 19, 30) pour Jésus et notre attente de sa résurrection commence pour nous à partir de maintenant.  

Père Vincent LECLERCQ, assomptionniste

site officiel du Sanctuaire

de Sainte Rita à Vendeville

NOUS JOINDRE

 

PELERINAGE

SAINTE RITA

DE VENDEVILLE

adresse: 38 rue de Seclin

59175 Vendeville

tél: 03 20 96 06 22

email: pelerinagesainterita

vendeville@orange.fr

 

LE MAGASIN

DU PELERINAGE

 

est ouvert du lundi au samedi

de 9h à 12h30 et

de 14h à 18h,

à partir du 2 Mai 2016,

tous les dimanches

de 9h à 12h30 et

de 14h à 17h30

tél: 03 20 97 91 52

email: magasin.sterita

@orange.fr

LE SANCTUAIRE

 

 est ouvert tous les jours

sans interruption

de 8h30 à 18h,

et le vendredi jusqu’à 20h

l’EUCHARISTIE

Toutes les messes

sont célébrées dans l’église

 

la semaine:

lundi, mardi, mercredi,

jeudi, vendredi, samedi à 11h

et en plus vendredi à 19h

 

le dimanche:

samedi (messe anticipée) à 18h

dimanche à 9h30 et à 11h

 

 

 

L'ADORATION

DU

SAINT SACREMENT

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

LES CONFESSIONS

(dans l'église)

 

Tous les jours de 17h à 18h

 

 

 

Tous les vendredis 

de 14h30 à 18h40

(dans l'église)

 

ADORATION

DU SAINT SACREMENT

à 15h

CHAPELET

DE LA MISERICORDE

 

 

 

CHAPELET AVEC

LE GROUPE PADRE PIO

(dans l’église)

 

Le 3ème vendredi du mois

à 18h suivi de la messe à 19h

 

 

 

LE CHAPELET MEDITE

(dans l'église)

 

Tous les dimanches à 16h00.

 

 

 

LE ROSAIRE

(dans l'église)

 

Le premier lundi du mois

après la messe de 11h,

Si ce lundi est férié, la récitation du rosaire est reportée au deuxième lundi.

 

 

LA PRIERE DES MERES

(dans la salle paroissiale)

 

Tous les mardis à 9h30

(sauf vacances scolaires) 

LA BENEDICTION

DES OBJETS DE PIETE

(dans l'église)

est possible à

la fin de chaque messe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© pelerinagesainteritadevendeville2015